Affichage : 1 - 8 sur 8 RÉSULTATS

TEMPERANCE

— Vous ressemblez à celle qui joue dans Bones, là, la série. — J’ai une tête de coincée du cul qui s’appelle Tempérance ? — J’ai dit que vous lui ressembliez, pas que vous étiez le rôle qu’elle joue. Tout est noir. Il n’y a que nous. Pas un bruit, pas une odeur, pas une couleur, en dehors de son visage à elle, ce visage qui ressemble à s’y méprendre à celui d’Emily …

La naissance d’un papa – chapitre 4

Mardi 26 mai, 13h15 Pour un accouchement d’un bébé en siège, on sent tout de suite quand les choses sérieuses démarrent. Il y a une sorte de raz-de-marée du corps médical qui s’abat sur la salle de travail. Je n’ai plus le décompte exact et je vais sûrement en oublier un ou deux, mais de mémoire : la dream-team anesthésistes, Mumure Inaudible, Sage-femminator, une deuxième sage-femme inconnue au bataillon, une …

La naissance d’un papa – chapitre 3

Mardi 26 mai, 10 h 00 A dix heures du matin, la première dose de péridurale arrive (déjà) à son terme. Un infirmier anesthésiste et son étudiante ont pris le relais de Docteur-Sauveur, parti récupérer de sa longue garde de nuit. Ils discutent du dosage, relisent les instructions de celui qui a posé la péridurale, sortent la calculatrice pour s’assurer des bonnes mesures, puis l’étudiante finit par préparer la seconde …

La naissance d’un papa – chapitre 2

Chez les médecins, on trouve les compatissants, les tendres, ceux qui vous rassurent et voient leurs examens comme une source potentielle de douleur, alors ils prennent des précautions. Lorsque leurs mains s’approchent de vous, ils mettent leur masque boostés aux sourires et aux yeux réconfortants. Et puis, il y a l’autre genre, ceux qui font claquer le latex de leur gant contre leur poignet en vous jetant un regard lourd …

La naissance d’un papa – chapitre 1

Je te regarde, ma virgule. Les yeux fous, tu tètes ta maman. T’es dans un état second quand tu manges, une sorte de transe magnifiée d’extase. T’es belle. Les yeux de maman sur ton visage sont beaux, eux aussi. Vos regards emmêlés brillent de sourires passionnés. Le vent s’engouffre par la fenêtre entrouverte, léger, agréable. C’est un moment de paix, d’harmonie. L’accouchement est loin, maintenant. Deux semaines à la vitesse …

Merci

Avant de te connaître, je n’étais que l’ombre d’un être humain, un gosse encombré de ses émotions, incapable d’extérioriser les terreurs qui le hantaient, la nuit. Quand le cocon de mes draps se refermait, je pleurais toutes les douleurs des cruautés infâmes, celles du quotidien qui frappent les enfants timides et sans répartie. Je vivais dans l’espoir d’un monde bienveillant, en silence derrière ma petite table, pour que l’on ne …

D’os et de vie

Sa poupée rousse, habillée de sa combinaison rose effritée, escalade la pierre, dans la sueur et la douleur. La tombe abandonnée est une montagne titanesque, l’obstacle final d’une quête au goût exquis d’épilogue. Arrivée au sommet de l’univers, elle brandit un poing rageur à l’adresse de l’immonde créature qui se dresse devant elle. Elle est plus grande que le plus immense des systèmes solaires, ses lèvres dégoulinent d’une écume pourpre …

Nœuds

Dans ces phases où tout meurt, les restes de l’humanité étaient bien souvent les plus mauvais morceaux, car l’être humain, privé du carcan de ses droits et devoirs, devient l’horrible monstre de ces rêves d’enfants qui aime le sang et vomit l’amour.